Jeudi 30 Mai, à l’occasion de la participation de notre espace de Coworking « Boréal Innovation Coworking » dans le cadre de la 5ème édition de la Coworking Week, une conférence traitant du thème de l’intelligence artificielle a été organisée. A cette occasion, Boréal Coworking s’est transformé en véritable agora scientifique, dirigée par notre entrepreneur chercheur Driss Sadoun. Cette conférence sur l’Intelligence Artificielle et les nouveaux modes de travail a suscité beaucoup d’interrogation chez nos invités. Retour sur cette matinée riche en informations !

A propos de l’Intelligence artificielle 

 

Selon un sondage IFOP, 2 Français sur 3 se disent « inquiets » par le développement de l’intelligence artificielle. Une majorité estime qu’elle rendra les entreprises plus performantes mais au détriment de l’emploi. Au cours de cette matinée, Driss Sadoun a mis en avant les grands points concernant l’évolution de l’intelligence artificielle, pour ensuite poursuivre avec les transformations majeures liées à l’emploi et sur lequel l’IA prenait déjà de plus en plus d’ampleur ou pourrait avoir un impact dans un futur proche. On vous laisse entrevoir les grandes lignes du programme qui ont été abordées :

1) Intelligence Artificielle : Origine et définition

2) Machine learning – Deep learning

3) Principe et fonctionnement

4) Nouveaux modes de travail 

 

Différentes approches pour traiter de l’IA  : IA Faible / IA Forte

Driss Sadoun a mis en lumiere les différentes formes de l’Intelligence Artificielle, en définissant notamment la différence et entre l’IA Cognitiviste et l’IA Connexionniste. On vous rassure, nous aussi on était un peu perdu au sein de l’équipe, mais grâce aux explications très simples de Driss tout au long de la conférence, on a très vite assimilé la différence. En effet, l’une est considérée comme de l’IA faible, puisque la machine ne fait que reproduire des comportements mais ne comprend pas ce qu’elle fait(Exemple les chats  box programmés pour répondre à des questions particulières), tandis que l’autre, use de l’IA forte en bénéficiant « d’une conscience et d’émotion », la machine peut comprendre ses propres raisonnements ce qui lui confère un certain recul sur ce qu’elle fait (Exemple : l’algorithme Alpha-Go s’en rapproche bien qu’il n’existe pas encore de véritable IA Forte à l’heure actuelle). 

 

Machine Learning et Deep Learning 

Alors vous nous suivez toujours ? On peut désormais aborder les concepts de Deep Learning et de Machine Learning qui ne sont d’ailleurs que deux approches parmi d’autres de l’IA, le deep learning étant une sous-discipline du Machine Learning. Vous l’aurez compris, le Deep Learning est partout, qu’il s’agisse de reconnaissance faciale sur votre smartphone, des filtres Snapchat qui permettent de reconnaitre le visage et ainsi proposer un masque parfaitement bien positionné ou encore de la fonction spam qui trie parfaitement vos mails au fur et à mesure que vous les classez. Ici, la machine est programmée pour divulguer un résultat à partir d’informations nourri par l’Etre Humain, elle ne fait que reproduire et ne s’adapte pas. La Machine Learning (et qui comprend également le deep learning) grandit de jour en jour, mais reste encore un concept en phase de recherche. Le but étant de faire en sorte que la machine puisse s’adapter au fur et à mesure, en tirant un apprentissage par des constats ou des erreurs. L‘être humain intervient seulement en amont pour donner des consignes, c’est à la machine de tirer un enseignement à travers de nombreux essais (pouvant aller jusqu’à des millions de solutions alternatives) jusqu’à ce qu’elle atteigne son objectif.

 

Machin Learning : L’algorithme AlphaGo et « le joueur de Bilboquet »

L’exemple le plus reconnu actuellement est celui du programme informatique AlphaGo, capable de battre des champions du monde au jeu de Go, la difficulté résidant dans la grande possibilité de combinaisons (autant qu’il n’existe d’atomes). L’algorithme s’est nourri a travers tout ses essais, en progressant au fur et à mesure  notamment en jouant contre des humains, des ordinateurs et lui-même. Pour en savoir plus sur AlphaGo on vous laisse consulter le site wikipédia ici qui explique toutes les étapes de son parcours. Enfin, on termine par un bel exemple de ce « robot » jouant au bilboquet et qui réussit à trouver le parfait équilibre après une centaine d’essais. La question qui se pose alors est la suivante : Après un essai gagnant, réussira-t-il à nouveau ? 

Et les nouveaux modes de travail dans tout ça ? 

On peut aborder ici la différence entre l’intelligence artificielle et intelligence augmentée, la première pouvant prendre le pas sur l’Homme puisqu’elle est programmée pour être plus performante que lui.La seconde elle détient une valeur plus collaborative, car elle ne fonctionne qu’à travers l’homme et lui permet de venir en aide (pour gagner du temps) dans sa prise de décision, elle lui permet également d’éviter le travail pénible et répétitif (Ex : diagnostiques des différentes tumeurs par la machine). Il est certain que l’évolution de l’intelligence artificielle n’en est qu’à ses débuts, pouvant fasciner mais également effrayer puisque comme tout changement, il  peut être bouleversant avec autant de bienfaits que de méfaits . Cette fin de matinée s’est conclue par des échanges nourris, abordant notamment les menaces que cela pouvait engendrer sur les métiers artisanaux, ou tout simplement pour les personnes âgées qui peuvent  se sentir  très vite dépassés par tous ces nouveaux usages. Que pensez de l’exemple d’AmazonGo, le nouveau système de paiement en magasin qui supprime l’étape du fameux passage en caisse via le mobile et de  nombreux capteurs installés au sein du magasin …  Finie la file d’attente pour l’achat de seulement un ou deux articles, mais que dire de la suppression des postes de caissier(e)s ou des inquiétudes liées aux respects de vie privée … 

 

 

A propos de Driss Sadoun

 

Docteur en informatique
Porteur du projet PostLab (www.postlab.fr)
Consultant & formateur en intelligence artificielle
Membre de la communauté Boréal Recherche

Boréal Coworking tenait à remercier l’ensemble des invités, pour avoir participé activement lors de cette conférence. Nous souhaitons également vous revoir très vite lors de nos prochains événements. 

 

                                                                                       

Découvrir les photos de l'évenements