TERRITOIRES CREATIFS

Construire la Canebière de Demain

L’opération Grand Centre-Ville, débuté en 2011, qui vise à transformer Marseille en Métropole Méditerranéenne, commence à s’enraciner dans le centre-ville. Cette opération de requalification du patrimoine privé ancien vise à intensifier l’amélioration des différents pôles urbains dégradés et transformables, identifiés par l’aménageur urbain en charge du projet la Soleam (Société locale d’équipement et d’aménagement de l’aire marseillaise).

 

Ce vaste projet de réhabilitation et de requalification du centre-ville, cible plus particulièrement  la Canebière. L’objectif est d’impulser une reconquête de l’avenue centrale de la capitale phocéenne en soutenant le développement d’un écosystème créatif et vivant. L’ambition affichée par la maire de secteur, du  1er et 7ème arrondissement, est très claire à ce sujet : « en faire l’épicentre culturel du département ».

 

Afin de (re)trouver une identité forte, l’utilisation du vecteur culturel est réaffirmée par les élues, aussi bien par Martine Vassal, présidente du Conseil Départemental que Sabine Bernasconi, vice-présidente déléguée à la Culture et maire des 1er et 7ème arrondissement.

 

Ce renouveau de l’artère mythique passera par une mobilisation forte des acteurs de la culture locale, des habitants et des acteurs économiques. Mêler attractivité et esprit de fête seront les deux piliers de cette action qui vise à améliorer la qualité de vie, favoriser le mix d’activités afin de créer un environnement net et durable. L’objectif à terme, est de créer un parcours culturel qui relie les territoires entre eux, en se servant du centre-ville marseillais comme épicentre afin de développer et dynamiser cet espace au profit de tous et toutes.

 

Ce pari ambitieux commence à prendre formes, les nombreux événements organisés dans le cadre du projet collaboratif « Les dimanches de la Canebière », construit par et avec les acteurs culturels du territoire, préfigurent le Centre-Ville de demain. Un espace public apaisé, l’affirmation de l’identité culturelle et la prédominance du numérique façonnent le futur de cet axe majeur. Ces événements sont en lien avec l’initiative MP 2018 Quel Amour ! qui se déroulera du 14 février au 1er septembre 2018.  Certes plus globale, celle-ci vient donner du relief aux forces du tourisme, de la culture et de l’économie autour d’un projet collectif d’envergure ancré sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille et du pays d’Arles.

 

Ajoutons à cela, les nombreux projets annoncés comme le projet de requalification du pôle Canebière-Feuillants en hôtel **** mixant activités de services et restauration ou encore le projet de cinéma Artplexe au sein des locaux de l’actuel mairie du 1er et 7ème arrondissements.Plus récemment, l’ouverture de deux nouveaux lieux de vie (le Bureau des Guides et la Fabulerie) démontre parfaitement cette ambition. La Fabulerie est une manufacture numérique, qui vient en effet de prendre ses quartiers dans l’ancienne salle de réception de l’hôtel Astoria. Ce vaste espace de 350 m² est dédié au numérique comprend un environnement de coworking, des espaces de démonstration et d’exposition des initiatives numériques destinés au grand public.

 

A quelques pas de là, le nouveau quartier des Arts, baptisé « Le Premier » se réinvente. Des portraits pixélisés s’affichent et des graffs à partir de photographies de personnages célèbres et d’acteurs du quartier font peau neuve entre le Théâtre du Gymnase, des Bernardines et le Lycée Thiers. Des appels à projets sont lancés sur les bâtiments environnant afin de développer des activités connexes dans le but d’impulser une dynamique de quartier plus large.

 

Malgré l’étendue du chemin à parcourir pour que les Marseillais se réapproprient collectivement cette avenue, ces différents événements, lieux de création et de vie culturelle veulent montrer qu’avec l’impulsion des collectivités, les acteurs locaux réinvestissent le centre-ville et croient aussi en l’avenir prometteur de la Canebière.