#PortraitdeBoréalien Claude Elkaïm, consultant

#PortraitdeBoréalien Claude Elkaïm, consultant

[:fr]

  • Quel est ton parcours? 

 

J’ai débuté avec un CAP Pâtissier J, j’ai enchainé les expériences professionnelles en pâtisserie et en cuisine jusqu’au poste de Chef mais je me suis rapidement rendu compte que la relation client me manquait. Je me suis donc orienté vers la salle ou j’ai commencé en tant qu’extra et évolué jusqu’au poste de d’Assistant Directeur de la Restauration à l’hôtel Le Méridien Garden Beach à Juan les Pins.

Mon évolution passait nécessairement par l’obtention du Bac pro et du BTS hôtellerie-restauration que j’ai obtenu par le dispositif VAE

J’ai ensuite occupé le poste de Directeur de la Restauration successivement à l’hôtel Holiday Inn de St Laurent du Var et à l’hôtel Mercure de Sophia Antipolis.

 

  • Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux personnes qui veulent se lancer dans ce secteur ?

 

L’hôtellerie et la Restauration en particulier sont des métiers « passion » où la progression peut être rapide pour une personne motivée pour évoluer. Il est indispensable de savoir prendre plaisir à faire plaisir.

Cela reste un métier d’avenir car les gens iront toujours à l’hôtel et au restaurant, cela ne peut pas être remplacé par une application pour smartphone !

 

  • Pourquoi devenir entrepreneur salarié ?

 

Je suis arrivé à un stade de ma carrière où j’ai préféré choisir l’option de me mettre à profit mon expérience à mon compte plutôt que d’évoluer au poste de Directeur d’hôtel. Ce choix n’a pas été facile.

Cependant j’ai souhaité mettre toutes les chances de mon côté en me formant à la création d’entreprise, j’ai donc passé un Master en stratégie d’entreprise et management en école de commerce.

 

  • Pourquoi avoir décidé d’intégrer la coopérative ?

 

La coopérative m’a paru comme la meilleure alternative pour sécuriser mon lancement d’activité en partant de zéro

 

  • D’ou t’es venue cette idée ? Cette envie d’entreprendre ? 

 

L’envie d’entreprendre était latente. J’avais besoin de m’y confronter à un moment de ma carrière, c’est maintenant !

D’une manière plus objective, je pense que c’est la seule voie professionnelle qui peut offrir des perspectives illimitées

Par ailleurs, le marché de l’emploi est de plus en plus tendu et je suis convaincu que le modèle « freelance » est un modèle d’avenir

 

  • Quels sont tes projets pour la suite ?

 

Développer, trouver des partenaires, des clients, fêter mes premiers résultats, me remettre en question, adapter mon offre de services, embaucher, m’épanouir en aidant les gens…

 

 

[:en]
  • Quel est ton parcours? 

 

Après avoir étudié dans une école d’arts appliqués, j’ai travaillé dans des imprimeries, des agences de communication et des studios graphiques. J’ai vécu la révolution informatique qui a impacté les arts graphiques du Print d’hier jusqu’au Web d’aujourd’hui.

 

  • Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux personnes qui veulent se lancer dans ce secteur ?

 

Pour durer dans ce secteur de la communication, il faut de la persévérance, de la rigueur et un brin de folie 😉

 

  • Pourquoi devenir entrepreneur salarié ?

 

Ce n’était pas vraiment un choix délibéré de ma part. Aujourd’hui, l’indépendance et la liberté que ce statut permet, modifie totalement mon rapport au travail.

 

  • Pourquoi avoir décidé d’intégrer la coopérative ?

 

La coopérative est une structure sécurisante. Elle autorise une certaine progressivité dans la création d’entreprise, par des mises à niveau, un accompagnement, des conseils et des mises en réseaux indispensables à la réussite d’une telle expérience.

 

  • D’ou t’es venue cette idée ? Cette envie d’entreprendre ? 

 

L’envie de changer de monde, finalement, après une vie de salarié.

 

  • Quels sont tes projets pour la suite ?

 

Continuer à évoluer dans le secteur très changeant de la communication. Toujours jouer avec les nouvelles technologies et développer le travail coopératif…

 

 

[:]